Projet « Parfumeurs Sans Frontières Madagascar »

psf-projet-madagascar-2

BIENVENUE AU PARADIS DES ÉPICES ET DES HUILES ESSENTIELLES

Le projet « PARFUMEURS SANS FRONTIÈRES MADAGASCAR » se situe sur l’Ile de NOSY KOMBA au nord de Madagascar.

L’ÎLE DE NOSY KOMBA

PSF-MADAGASCAR-LEMURIENS

Préambule et contexte du projet :

Présentation des bénéficiaires du projet :
Le projet vise à développer l’économie locale de la petite île de Nosy Komba, aussi appelée l’île aux lémuriens.
Cette île se situe au Nord Ouest de Madagascar, à quelques milles de l’île de Nosy Be.
La végétation y est luxuriante et la principale culture de l’île est la culture de la vanille.
Les activités principales de l’île sont la pêche et le tourisme.
Les plantes à parfums et les plantes médicinales ne sont exploitées que pour un usage local.
Notre projet vise à développer ces 2 secteurs d’activité en formant les jeunes localement.

Contexte :

Actuellement la production de Nosy Komba est d’environ 30 tonnes de vanille annuelle.
Cette vanille est presque sauvage et peux facilement être qualifiée de BIO.

Les producteurs de l’île sont exposés à plusieurs gros problèmes :

  • vu les cours actuels du Kg, les petits producteurs sont souvent volés avant que la Vanille n’arrive à maturité.
  • La phase où intervient aussi le vol est celle de maturation ou séchage qui dure plusieurs semaines.
  • Aucune stratégie de vente n’est mise en place, la vente se faisant directement auprès des producteurs.

OBJECTIFS DU PROJET

FILIÈRE PLANTES AROMATIQUES

Huiles essentielles – Absolus – Tisanes

« Développer une économie qui respecte l’homme et la nature »
Filière vanille de Madagascar

Objectifs généraux du projet :

Valoriser 3 filières de produits d’exception suivant une démarche éthique

A- FILIÈRE VANILLE
Nous proposons de réaliser les démarches suivantes :
Mise en place d’une coopérative sur l’île, bénéficiant de locaux mis en place par la mairie d’Ampangorina. Cette coopérative pourra récolter l’ensemble des petites productions dans le but d’obtenir de meilleurs prix ainsi qu’une sécurité d’exploitation.
Mise en place d’un process nouveau qui consiste à extraire directement la vanille verte en éliminant un long et fastidieux séchage. Lors de ce procédé, le taux d’enrichissement en Vanilline, empiriquement obtenu par la chaleur au séchage, est remplacé par un cracking haute/basse température . Ce mode opératoire est à notre disposition.
Mise en place du matériel d’extraction de la Vanille après craking. La vanille est extraite
dans un alambic par solvant naturel. Nous accèderons directement au produit fini de type ABSOLU dont la valeur ajoutée est extrêmement forte.
Mise en place d’une cellule de vente pour vanille traditionnelle sans intermédiaire.

B – FILIÈRE PLANTES AROMATIQUES
Le même alambic que celui de la vanille sera utilisé, non pas en distillation ou hydrodistillation comme les autres producteurs d’huiles essentielles à Madagascar, mais comme extracteur par solvant. La finalité ne sera pas des huiles essentielles mais des absolues, beaucoup plus rares et très recherchées des parfumeurs en Europe. La valeur ajoutée de ces produits sera bien plus grande que celles des produits conventionnels.
Pour réaliser cette extraction, nous mettrons en place en extracteur de solvant ou rotavap qui nous permettra d’obtenir des produits à taux de concentrations fixes.
Cette structure nous permettra d’envisager la production d’absolues suivante à partir de cultures existantes sur l’île : Ylang, Poivre sauvage, Baies roses, Combawa, Cacao, Frangipanier, Curcuma… Mise en place de pépinières et de cultures nouvelles.

C – FILIÈRE PLANTES À TISANES
Nous désirerons mettre en place une filière de production de tisanes de plantes endémiques à Nosy Komba. Pour réaliser cette production, nous devrons implanter un broyeur végétal et une machine à ensacher. Les plantes seront séchées et broyées puis mises en petit sachets pour tisanes.
Nous serons guidés pour cette opération par Madame Yvonne, qui soigne l’entière population de l’île et dont la renommée dépasse les frontières (cf. Google et reportages télévisions). Ces sachets seront vendus directement dans la boutique pour touristes. On y retrouvera les échantillons en 15 et 30 ml de toutes les productions pré-citées. Les sachets de présentations pour la vente seront réalisés par les brodeuses, la production de broderies étant déjà la première ressource touristique de l’île.

Budget synthétique et dépenses prévisionnelles :

Répartition des 19 750 euros sollicités pour 2020 :

  • Achat alambic 400 litres extraction par solvant : 15 000 euros
  • Création Coopérative & boutique : 2500 euros
  • Machine ensachage tisanes : 1500 euros
  • Matériel packaging : 750 euros

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :